Salon de l’Art Fantastique Européen 2012

Salon de l'Art Fantastique Européen 2012Depuis 2005, le Salon de l’Art Fantastique Européen (SAFE) du Mont-Dore a été marqué par la participation nombreuse d’artistes d’origine germanique, grands spécialistes de l’Art de l’imaginaire. Grâce à des peintres aussi prestigieux que Angerer der Aeltere, Peter Proksch, Michael Lassel, Michael Maschka et Siegfried Zademack, la manifestation auvergnate a pu atteindre le haut niveau européen, qui explique l’affluence des 6680 visiteurs enthousiastes de février/mars 2011. En sept années, le SAFE est devenu un évènement incontournable du calendrier hexagonal d’hiver.
Le succès exceptionnel du salon est le fruit d’un formidable consensus créatif entre la ville du Mont-Dore et le mouvement rénovateur ‘Les Héritiers de Dali’, qui perdure. En novembre 2010, il y eut un déclic. Le collectif européen s’était distingué au salon Art en Capital, qui fut organisé à Paris au Grand Palais des Champs Elysées. Proksch et Maschka ont remporté deux médailles. La principale retombée de l’opération parisienne fut le vaste écho suscité dans les milieux artistiques français. Après Paris, d’innombrables demandes sont parvenues au mouvement des ‘Héritiers’. Compte tenu de la liste d’attente en souffrance depuis trop longtemps dans ses dossiers, le fondateur du groupe a choisi de faire appel à une majorité de créateurs français pour illustrer le thème significatif ‘2012, visions d’un Monde nouveau’.
Il s’agit de donner une projection visuelle à la prophétie du calendrier précolombien des Mayas qui annonce la fin d’un monde, suivie de la prise de conscience planétaire d’un autre futur, empreint de spiritualité. Le sujet promet des visions picturales fantasmagoriques. Dès le 11 février 2012 et jusqu’au 10 mars, on pourra donc contempler dans les halles néo-byzantines des Thermes historiques du Mont-Dore 70 toiles prémonitoires de dix artistes connus de la mouvance fantastique de l’Hexagone, auxquels se joindront deux peintres belges d’exception, Michel Barthélemy et Eddy Stevens, et les artistes allemands Angerer der Aeltere et Siegfried Zademack, invités réguliers du salon SAFE.
En cultivant «l’exception culturelle» européenne, le Mont-Dore est devenu en six années un site artistique d’avant-garde. La référence est d’autant plus méritée que la réputation internationale de l’événement auvergnat suscite aujourd’hui des candidatures lointaines. Une fois de plus, les organisateurs, à savoir la municipalité du Mont-Dore et le mouvement des «Héritiers de Dali», ont pu réunir l’élite des créateurs fantastiques originaires de toute l’Europe. Voici les noms des quatorze artistes qui vont se retrouver le 11 février 2012 sous les voûtes néo-byzantines des Thermes du Mont-Dore : Angerer der Aeltere (Biburg, Allemagne), Michel Barthélemy (Arlon, Belgique), Alain Bazard (Genevilliers, France), Jean-Jacques Chabeaudie (La Chapelle Moulière, France), Patrick Chaudesaigues (Ussac, France), Jacques Darphin (Villedieu, France), Monica Fagan (Boissise le Bertrand, Grande Bretagne), François Joly (Evreux, France), Denis Michel (Perpignan, France), Christophe Lorain (Coussac Bonneval, France), Tony Quimbel (Moulis, France), Paul Schuss (Varennes les Narcy, France), Eddy Stevens (Anvers, Belgique), Siegfried Zademack (Bremen, Allemagne).

Leave a Reply